Catégorie : Entretien & Sécurité

L’utilisation de l’IA dans l’industrie automobile

L’IA s’est imposée comme le puissant moteur de transformation de toutes les industries dans ce monde contemporain axé sur la technologie, en particulier l’industrie automobile. Elle influence désormais la façon dont les entreprises automobiles fabriquent, choisissent et conduisent les véhicules. Selon les experts, le marché mondial de l’IA devrait connaître un taux de croissance annuel de 39,4 % au cours de la période de 2022 à 2030.

Utilisation de l’IA dans l’industrie automobile

L’apparition de la pandémie mondiale a perturbé toutes les formes d’activité dans le secteur. En conséquence, les constructeurs automobiles ont développé des solutions innovantes basées sur l’IA pour faire face à ces problèmes et considèrent l’intelligence artificielle (IA) comme une technologie courante. Ces constructeurs automobiles ont introduit de nouvelles fonctions dans leur gamme de voitures pour répondre aux nouveaux besoins des utilisateurs, à l’aube de bouleversements considérables. https://fr.tchek.ai/ propose par exemple un outil de reconnaissance d’images basée sur l’IA.

Beaucoup de constructeurs ont pris le train en marche pour proposer à leurs clients des voitures à la pointe de la technologie. Heureusement, l’intégration de technologies de pointe telles que l’intelligence artificielle et la science des données a permis à ces constructeurs automobiles et aux fournisseurs de logiciels, aux entreprises liées à l’automobile, aux fournisseurs de composants, etc.

Adoption de l’IA dans la chaîne de valeur de l’automobile

L’IA est effectivement mise en œuvre dans la chaîne de valeur de l’automobile, notamment dans les domaines de la fabrication, de la conception, de la chaîne d’approvisionnement, de la production, de la post-production, des systèmes d' »assistance au conducteur » et d' »évaluation des risques pour le conducteur ». En outre, l’IA a transformé de manière proactive les services après-vente tels que la maintenance prédictive et l’assurance. Voici comment les constructeurs automobiles visionnaires contemporains veillent à la bonne utilisation de cette technologie.

Fabrication de la voiture

Les constructeurs automobiles visionnaires s’appuient sur une utilisation appropriée des données pour fournir des produits et des services phénoménaux. L’intelligence artificielle aide largement les concepteurs et les équipes de développement de produits à fabriquer sur mesure tous les futurs modèles de voitures qui correspondent aux attentes des consommateurs. Les robots alimentés par l’IA apprennent continuellement les compétences en matière de fabrication automobile, comme la fabrication de pièces. En outre, les constructeurs automobiles ajoutent et suppriment des caractéristiques innovantes dans les modèles de voitures en fonction des préférences des consommateurs. De cette façon, les entreprises automobiles utilisent les ressources plus efficacement grâce à l’intelligence artificielle et à l’apprentissage automatique.

Développer des expériences utilisateur attrayantes et personnalisées

L’IA joue un rôle crucial dans la technologie d’assistance au conducteur, largement utilisée dans les véhicules modernes. Elle surveille efficacement l’œil du conducteur, si celui-ci est fatigué ou s’est endormi. L’IA mise en œuvre dans la voiture apprend tout sur le réglage de la température préférée du conducteur, ses listes de lecture préférées, et dirige la destination pour rendre l’expérience de voyage plus agréable, plus intuitive et moins éprouvante. Dans le cadre du développement d’expériences utilisateur attrayantes et personnalisées, les constructeurs automobiles s’associent à des entreprises de logiciels pour faire en sorte que l’IA rende l’environnement intérieur immensément optimal pour le conducteur.

No Comments

Comment réagir en cas de panne de voiture ?

Panne de voiture

Une panne de voiture est un problème qui peut arriver à n’importe qui et à n’importe quel moment. Face à une telle situation, vous ne devez surtout pas paniquer, mais au contraire agir très rapidement pour votre propre sécurité. Comment réagir en cas de panne de voiture ? Découvrez les mesures à adopter si vous faites face à ce type de situation.

Quels sont les premiers réflexes à adopter en cas de panne de voiture ?

En cas de panne de véhicule, votre tout premier réflexe doit être de sortir pour pousser la voiture sur le côté au niveau de la bande d’arrêt d’urgence. Vous pouvez demander l’intervention de quelques passants pour vous aider. C’est la même chose à faire lorsque vous commencez à entendre des bruits suspects ou si la voiture commence à réagir différemment. Cela vous permettra d’éviter un accident ou d’être la cause d’un embouteillage.

Une fois sur le bord de la route, vous devez enfiler votre gilet réfléchissant et positionner le triangle de signalisation à une distance sécuritaire de 30 m. Maintenant que vous êtes plus en sécurité, il faudra faire appel à votre professionnel de depannage Charlier pour vous sortir de cette situation. Par ailleurs, il faudrait vous placer un peu loin de la route et vous assurer qu’aucun de vos passagers ne reste à l’intérieur du véhicule. Vous devez également éviter de faire s’arrêter les autres usagers de la circulation.

Comment vous sortir d’un problème de panne de voiture ?

Entretien voiture

Lorsque vous êtes bloqué en circulation à cause d’une panne de voiture, vous avez à choisir entre deux options. La première serait de tenter de trouver l’origine de la panne et de la résoudre. La seconde serait d’appeler un professionnel et d’attendre sagement son arrivée. Pour ceux qui choisiraient la première option, tout va dépendre des outils à votre disposition. S’il s’agit d’une panne d’essence, vous n’aurez qu’à vous stationner et à chercher un bidon vide pour faire le plein. Si vous avez un passager adulte, il pourra surveiller la voiture pendant que vous cherchez une station proche.

Dans le cas où il s’agirait d’une crevaison, vos quelques connaissances en changement de pneus pourraient s’avérer utiles. Vous devrez vous munir d’un cric, d’une clé en croix et d’une roue de rechange. Si vous n’avez ni les outils ni la technique, l’idéal serait de vous faire assister.

S’il s’agit d’une panne de batterie, le problème est plus complexe, car vous aurez besoin d’un second véhicule pour la recharger. Il faudra relier grâce à un câble, les deux véhicules en connectant les bornes positives et celles négatives.

Si toutefois,  vous n’arrivez pas à situer exactement l’origine de la panne, le mieux serait d’attendre l’arrivée d’un spécialiste au lieu de tenter des réparations à l’aveugle.

Comment prévenir les pannes de véhicules ?

révision voiture

Pour ne pas vous retrouver bloqué au beau milieu de la circulation à cause d’une simple panne, il est important de toujours prendre certaines précautions. D’abord, vous devez respecter les prescriptions requises en ce qui concerne l’entretien de votre véhicule. Il faudra régulièrement faire des révisions et remplacer les pièces défectueuses.

Aussi, vous devez procéder à un contrôle minutieux de chaque pièce le plus souvent possible afin de vous assurer de leur état. Par ailleurs, avant de prendre le volant, pensez à vérifier l’état des pneus et votre niveau d’essence. Il ne faudrait pas oublier de vous assurer de la présence des outils incontournables en cas de panne (bidon, cric, clé en croix, pneu secours).

Pour conclure, retenez qu’en cas de panne de voiture votre toute première réaction doit être de vous mettre en sécurité. Ensuite, vous aurez le choix entre tenter de résoudre la panne ou alors attendre l’arrivée des secours. Cette dernière solution est d’ailleurs la meilleure si vous n’êtes pas très doué en mécanique.

No Comments

Les étapes à suivre pour réparer sa moto

Les étapes à suivre pour réparer sa moto

Il arrive quelquefois que le mécanisme de fonctionnement de votre moto s’affaiblisse. Dans ce cas, il est important de remettre cette dernière en état. La réparation d’une moto représente tout un processus. Si votre moto a une panne et doit être réparée alors vous êtes à la bonne adresse. Cet article vous sert de guide en la matière.

Détecter la panne

Pour réparer une moto, il faut que celle-ci ait un problème. Il est donc nécessaire de pouvoir détecter la panne. Il est recommandé de ne pas attendre le dernier moment pour amener la moto en réparation. Il s’agit de ne pas attendre que la moto ne soit plus en mesure de rouler avant de la réparer. Vous devez donc être réceptif aux moindres signaux. Il y a plusieurs moyens d’anticiper les éventuels problèmes de la moto. Il s’agit de :

  • L’entretien de routine.

C’est vrai que l’entretien de routine consiste à maintenir la moto en forme. Mais en réalisant cet entretien, vous remarquez quelques fois des problèmes ou des dysfonctionnements de la moto. À titre d’exemple, à force de nettoyer de temps en temps la bougie de la moto, vous êtes en mesure de définir si celle-ci ne va pas tarder à vous abandonner. Aussi, pour les pneus, la vérification fréquente de leur pression vous permet de remarquer une fuite inhabituelle d’air.

  • La conduite

Lorsque vous avez l’habitude de rouler votre moto, vous êtes en mesure de remarquer certains changements pendant la conduite. Il s’agit par exemple du bruit de la moto qui n’est plus le même, la moto qui n’accélère plus normalement ou encore une traction inhabituelle au niveau de la moto.

Rechercher un bon atelier de réparation de moto

Il existe plusieurs ateliers qui proposent les services de réparation de moto. Lorsque vous remarquez un dysfonctionnement sur votre moto vous devez vous rapprocher d’eux. Pour les trouver, il suffit d’aller sur internet et faire des recherches. Ces ateliers ont généralement des plateformes par lesquelles ils proposent leur service. Au regard de la multiplicité d’atelier qui existe, il est important de faire le meilleur choix. Faites donc attention à tous les facteurs qui pourraient vous aider à déterminer le professionnalisme de l’atelier. N’hésitez pas non plus à consulter les avis laissés par les cliens.

Vous pouvez également recourir à un Atelier de réparation de moto en Belgique qui s’est révélé efficace par rapport à la moto d’un proche à vous.

Établir le contact avec l’atelier de réparation

Après avoir repéré l’atelier, vous rentrez en contact avec ce dernier puis vous exposez votre préoccupation. À cet effet, vous demandez un devis. Le professionnel se charge de faire un diagnostic afin de déterminer le problème lié à la moto. Une fois le diagnostic établi, il vous fait un devis.

Si vous n’êtes pas convaincu par le devis qui est fait, vous pouvez recourir à un autre atelier afin de faire une étude comparative. C’est d’ailleurs une bonne idée. Ainsi, vous pouvez voir s’ils sont tous allés dans le même sens. Dès lors, vous n’avez plus qu’à laisser l’atelier choisi, faire son travail. Il vous donne une date à laquelle vous allez récupérer votre moto.

No Comments

Vol de voiture : précautions et solutions à adopter

Vol de voiture précautions et solutions à adopter

Les cas de vol de voiture sont nombreux en France, qu’il est crucial de prendre des dispositions de sécurité efficaces pour éviter de faire face à de telle situation. En effet, le manque de vigilance peut entrainer la perte de ce véhicule en un clin d’œil. De multiples solutions permettent de sécuriser les voitures dont l’adoption de bons gestes pour limiter au maximum les risques de vol. Mais vu la technicité des malfaiteurs, il est recommandé d’opter pour des solutions plus évolutives.

L’assurance vol : pour se prémunir contre les vols de voiture

Vu le nombre important de vol de voiture enregistré chaque jour en France, chaque automobiliste doit rester vigilant pour ne pas être victime de cette infraction. Ainsi, la meilleure des préventions serait de souscrire à une assurance vol qui garantit le véhicule contre la disparition ou la détérioration, à la suite d’un vol ou d’une tentative de vol, le vol d’accessoires et de pièces de rechange, en cas de tentative de vol du véhicule lui-même ou en cas d’effraction du local dans lequel le véhicule est garé et enfin, en cas de détournement du véhicule à la suite d’un abus de confiance ou d’une escroquerie.

Il est important de noter que pour que la garantie d’assurance soit acquise, il faut respecter certaines mesures de prévention. Cela consiste à installer des dispositifs de protection et d’adopter une attitude prudente. Allez sur https://www.afocel.fr/ pour plus d’information. Le non-respect de ces règles entraine la réduction de l’indemnisation ou la non-garantie.

Les bons gestes à adopter pour prévenir les vols de voiture

Les exigences des assureurs ne sont pas des habitudes difficiles à réaliser, mais au contraire sont des réflexes normaux que doit avoir tout automobiliste au quotidien. Ainsi, comme attitude prudente, il est demandé de ne rien laisser trainer dans la voiture sans surveillance. Ajouté à cela, il faut toujours verrouiller les ouvertures de la voiture (porte, vitre, coffre) et ne jamais laisser les clés sur le contact.

À côté des attitudes prudentes, certains dispositifs de protection peuvent aussi être exigés par une compagnie d’assurance pour couvrir une voiture contre le vol. Il y a par exemple la pose d’une alarme, la mise en place d’un coupe-circuit ou encore le rangement du véhicule dans un garage bien fermé à clé pendant la nuit.

Dispositifs efficaces pour tracer le véhicule en cas de vol

Des techniques plus évolutives viennent s’ajouter à la liste des astuces pour se protéger contre les vols de voiture. Il y a pour cela, le gravage des vitres de la voiture, également exigé par les compagnies d’assurances. Grâce à cette technique, l’identification du véhicule sera plus facile et rapide. En effet, un numéro de série sera inscrit sur chacune des vitres de la voiture permettant d’identifier le véhicule volé. La base de données y afférente n’est accessible qu’aux services des douanes, police et gendarmerie, qui sont les seuls détenteurs.

Autre moyen de protection d’une voiture contre le vol, le traceur GPS qui permet d’indiquer et localiser la position d’un véhicule en cas de vol. Ainsi, cet appareil permet d’aider à retrouver la voiture grâce à un système de géolocalisation à distance et est aussi une grande aide pour la police.

No Comments

Quand-est-ce qu’il faut reprogrammer son moteur ?

moteur

Reprogrammer son moteur est devenu une solution de plus en plus populaire pour avoir un véhicule plus performant. Elle devient très courante qu’on se demande souvent à quel moment il faut la réaliser. Bien sûr, il s’agit ici de toucher aux paramètres d’un calculateur qui pilote le moteur. Il faut donc avoir une bonne raison de la reprogrammer, et ce, dans les meilleures conditions.

Reprogrammation de moteur : à quel moment ?

Tout d’abord, dès qu’on regarde des actualités automobiles, impossible de ne pas tomber sur une rubrique concernant la reprogrammation de moteur. Bien évidemment, ce type de procédé est très tentant pour les fans de voitures sportives. Cependant, il faut savoir que toutes les voitures ne sont pas éligibles à la reprogrammation de moteur. D’une part, en raison de leurs modèles et d’autre part dans leurs utilisations.

C’est d’ailleurs le cas pour les véhicules encore neufs. Si on vient d’acheter une nouvelle voiture, il ne faut pas se précipiter pour reprogrammer son moteur. Il est conseillé d’effectuer cette modification quand le véhicule atteint son potentiel de fonctionnement et de puissance. Dans l’idéal, on peut programmer son moteur une fois avoir réalisé au minimum 3 000 à 5 000 km. Un véhicule diesel n’atteint cela qu’après avoir parcouru environ 20 000 km.

Reprogrammer son moteur pour augmenter sa puissance

Il est important de comprendre qu’un moteur ne délivre pas tout le temps sa puissance maximale. En règle générale, sa puissance évolue tout le long de la montée en régime. Ainsi, lorsque la voiture a parcouru plus de 3 000, il est possible de reprogrammer le moteur si on n’est pas satisfait de sa puissance. En programmant le moteur, sa puissance va dépasser les valeurs d’origine sur une petite partie de la plage de régime.

C’est qui fait d’ailleurs qu’on en conclut facilement que cela peut potentiellement user un peu plus vite la mécanique que quand on est sur cette partie du compte-tour. Toutefois, c’est sur le couple qu’il faut se focaliser et non pas la puissance qui est en partie reliée à la vitesse de rotation. Le couple est la force mécanique transmise aux éléments de la transmission, et c’est cela qui peut potentiellement faire mal.

En tout cas, la reprogrammation, notamment le Chiptuning permet d’augmenter la puissance de 20 % à 30 % et le couple de 30 % à 50 %. Autrement dit, l’augmentation de la puissance offre de meilleures accélérations à haut régime. L’optimisation du couple permet surtout d’avoir d’excellentes reprises en cas de dépassement. Il intervient aussi quand on doit charger ou tracter une remorque.

En cas de surconsommation du carburant

Il n’est pas qu’on rencontre des problèmes de surconsommation au niveau du carburant lorsqu’on est automobiliste. C’est le moment parfait pour reprogrammer son moteur afin de résoudre ceux-ci. Bien sûr, en plus d’analyser la performance du véhicule, cette démarche permet de fournir au moteur un meilleur rendement thermodynamique. Avec cette méthode, la consommation du véhicule est réduite jusqu’à 10 %, et ce, pour quelques raisons.

Tout d’abord, l’amélioration effectuée ainsi que les réglages individuels réalisés permettent au moteur de retrouver un rendement optimal. Ensuite, ce résultat contribue bien évidemment à augmenter le couple et la puissance de la voiture. Qui plus est, la quantité de carburant injectée est manifestement faible. Avec ce gain de performance, on n’a plus besoin de rétrograder ni de trop accélérer pour doubler.

No Comments

L’importance du diagnostic automobile

diagnostic auto

A l’heure actuelle, l’entretien des véhicules devient de plus en plus exigeant et complexe en raison des innovations électroniques. Le fait est que les évolutions scientifiques et technologiques ne cessent de se succéder et cela de façon très rapide. En revanche, nous restons confrontés à une problématique majeure car une simple défaillance électronique est en mesure d’immobiliser toute la voiture. Devant ce fait, il est donc important de procéder à une vérification régulière de tous les équipements électroniques. C’est là que l’on reconnait tout l’intérêt du diagnostic automobile. En poursuivant la lecture du présent article, vous allez pouvoir découvrir davantage de ce qu’il en est.

Récapitulatif sur le fonctionnement de la diagnostique

Un diagnostic automobile va vous permettre d’identifier l’origine des éventuelles défaillances que rencontre votre véhicule. Il existe bon nombre de diagnostics mais les plus fréquents sont ceux qui touchent à l’électronique. En ce qui concerne le matériel de diagnostic, on utilise des ordinateurs qui seront en mesure de comparer votre circuit électronique avec les données du constructeur. Le technicien en charge du diagnostic se sert d’une valise de diagnostics pour se brancher directement sur votre voiture via une prise. Une fois l’opération faite, son écran affiche une véritable radiographie de votre voiture. En ce sens, une liste de problèmes va lui permettre d’identifier l’origine des dysfonctionnements. Sur l’écran de l’ordinateur ou sur le terminal de contrôle de diagnostic, des codes défauts sont susceptibles d’apparaître. Ces codes se transcrivent sous formes de lettres et de chiffres. En les déchiffrant, le technicien sera en mesure d’avoir une connaissance précise des défaillances et par la même occasion de localiser l’élément défectueux.

Les bonnes raisons de procéder au diagnostic automobile

Les véhicules actuels n’échappent pas à certains problèmes dont les origines sont difficiles à identifier. C’est la raison pour laquelle le diagnostic automobile apparait comme une solution. Le diagnostic lui seul sera en mesure de fournir une indication précise en ce qui concerne l’état des composants du véhicule. Il déterminera aussi l’origine des dysfonctionnements par rapport à une problématique donnée : pollution, circuit de charge, tenue de route pour ne citer que quelques-unes.

Recourir au spécialiste pour le diagnostic automobile

Un diagnostic complet de toutes les fonctions électroniques requiert l’utilisation d’un matériel complexe. Il s’agit d’un appareillage spécialisé qui permet de lire les résultats des diagnostics de l’ordinateur de bord.  A titre d’illustration, vous avez le logiciel du nom de VCDS qui est l’abréviation de Vag Com Diagnostic System qui vous permet d’accéder aux différents modules électroniques des marques comme le VW, Audi, Skoda, Seat. Vcds vag com lit les codes d’erreur et permet aussi de modifier les paramètres de la voiture. Le nom vagcom dérive de l’acronyme de Volkswagen Auto Group (VAG) qui est l’ancien nom du groupe Volkswagen.

Mais là encore, il ne suffit pas d’avoir le bon matériel ! Encore faut-il connaitre parfaitement les différents langages qu’utilisent les marques automobiles pour pouvoir analyser les données. Pour toutes ces raisons, il serait donc tout à fait judicieux de solliciter les services d’un spécialiste afin de pouvoir résoudre rapidement les éventuels dérèglements. Celui-ci possède les matériels et compétence nécessaire pour résoudre la problématique liée à votre véhicule.

No Comments

Eco-Tuning : l’alternative idéale pour rentabiliser la consommation de carburant

Eco-Tuning

Certains automobilistes veulent ressentir la sensation forte une fois au volant. Pour cela, leur véhicule doit avoir un moteur doté d’une puissance convenable aux performances sollicitées. Avec des voitures disposant d’un boîtier électronique, beaucoup se lancent dans le chiptuning afin d’augmenter la puissance du moteur de 25 % et le couple de 35 %. De ce fait, le circuit d’admission recevra de l’air en grosse quantité pour que l’accélération et la reprise s’enclenchent avec plus de facilité. C’est dans cette mesure qu’intervient le principe de l’Eco-tuning pour diminuer la consommation en carburant jusqu’à 15 % malgré les conditions de conduite.

Présentation de l’Eco-Tuning

L’Eco-Tuning permet de reprogrammer le boîtier électronique d’un véhicule pour que le moteur puisse tourner à bas régime en ayant les mêmes performances en vitesse et en accélération. En effet, cette option permet d’avoir du plaisir au volant tout en bénéficiant d’une économie de carburant. CB Power, un spécialiste en reprogrammation moteur dispose de plus amples informations concernant les procédures à suivre pour tuner son moteur, et peut s’en occuper. Afin de mieux comprendre les fonctionnements de l’Eco-Tuning, il faut d’abord avoir quelques notions sur le régime moteur et le couple moteur. 

Le régime moteur

Le régime moteur fait référence à la vitesse de rotation du moteur (exprimée en tours/minute). Indiqué sur le tableau de bord à l’aide de compte-tours ou tachymètre, il offre au conducteur une possibilité de gérer l’accélération à enclencher en fonction de la situation.

Le couple moteur

Le couple moteur, quand à lui, correspond au dynamisme de la rotation du moteur. Il dépend impérativement du régime moteur. Plus les tours enregistrés sont importants, plus le couple est à son maximum. Les véhicules à essence sont moins « coupleux » que les diesels.

Quels sont les potentiels d’économies avec l’Eco-Tuning ?

Hormis l’amélioration du couple et du régime moteur, l’Eco-Tuning intervient également dans l’optimisation de la consommation d’un véhicule. En adaptant les principes de l’Eco-réglage, la voiture peut circuler avec les mêmes conditions, mais en consommant moins de carburant. Un conducteur peut encaisser entre 10 à 20 % d’économie. Il faut quand même souligner que le potentiel d’économies dépend surtout de la performance de l’auto ainsi que du mode de conduite. Un moteur vorace en carburant est plus avantageux.

En quoi risque un véhicule en adoptant le principe de l’Eco-Tuning ?

L’Eco-Tuning se présente sans risque dans toutes les circonstances. Toutes les modifications tiennent compte des paramètres du constructeur ainsi que de l’état actuel du véhicule. Le moteur ne sera pas influencé ni sur sa durée de vie ni sur ses aptitudes auparavant. Les installations sont réversibles au point de revenir sur les réglages initiaux. 

D’autre part, de nombreux experts-automobilistes recommandent fortement cette conversion grâce aux privilèges qu’elle apporte par rapport aux conduites et surtout par rapport à l’entretien du moteur. Le conducteur ne sera plus amené à forcer le tour moteur pour pouvoir démarrer une reprise. Un moteur qui tourne rarement à plein régime est plus durable. En plus, l’Eco-Tuning permet de réduire la consommation en carburant. Un avantage considérable pour rembourser le coût du tuning, mais également tous les investissements affectés.

No Comments

Sécurité : assurer l’efficacité du freinage de ses deux-roues

assurer l’efficacité du freinage

En matière de moto, le freinage constitue un sujet à prendre très au sérieux. Cette action demande une parfaite maîtrise des gestes. Elle nécessite également un système adapté au modèle de deux-roues. Pour assurer la sécurité du motard et des autres usagers de la route, il vaut mieux bien cerner la question des freins.

Opter pour le meilleur système de freinage pour la moto

Il existe différents types de freins pour moto. Ce sont des systèmes avec leur fonctionnement respectif. Actuellement, l’ABS reste l’un des plus recommandés pour la grande sécurité qu’il offre. Utilisé sur les voitures, ce système de freinage assisté évite de bloquer complètement la roue. À manette serrée, la moto continue de rouler pour éviter toute chute. L’ABS convient pour une piste mouillée, mais montre rapidement ses limites en cas d’obstacle subit. La technologie « assisted break system » est conçu pour ceux qui roulent sur l’autoroute et toute autre voie dégagée. Il équipe les motos GP et les sportives. Le freinage radial est un mécanisme qui permet aussi de s’arrêter en douceur. Cette variante de l’ABS a un mécanisme complexe. Elle reste rare et chère mais se trouve sur bon nombre de motos haut de gamme. La plupart des deux-roues ont encore un freinage traditionnel au tambour ou à disque. Bons marchés, ces systèmes sauvent de vies depuis des siècles. Ils arrêtent bien la moto à temps, mais manquent parfois de délicatesse. Le motard risque d’être expulsé s’il bloque complètement la roue avant. Lorsqu’il force sur l’arrière, le glissement devient inévitable. Le de freinage CBS propose de gérer cette répartition en arrêtant efficacement la moto. À ce titre, le ce système convient uniquement pour les petites cylindrées et les scooters.

Choisir la bonne technique pour freiner le véhicule

Les motards connaissent tous qu’une moto s’arrête difficilement lorsqu’elle roule à vive allure. Un bolide lancé à 80 km/h a besoin d’une quarantaine de mètres pour s’arrêter. Si l’obstacle arrive subitement, le conducteur a le choix entre un freinage d’urgence ou un évitement. Dans de nombreux cas, il vaut mieux contourner le danger. Concrètement, les yeux du motard doivent être rivés sur l’endroit où il souhaite rouler, non sur l’obstacle. C’est pour éviter cette situation désagréable qu’il est nécessaire de garder une distance de sécurité avec le véhicule de devant. Cela dit, le freinage d’urgence constitue l’une des techniques qu’il faut maîtriser avant de décrocher le permis moto. Les conducteurs apprennent qu’il faut stopper simultanément l’avant et l’arrière de manière à repartir la friction. Le motard a intérêt à serrer fermement sa monture entre ses jambes. Cela évite d’être expulsé vers l’avant. Les moniteurs d’auto-école indiquent qu’il faut freiner fort dès qu’un obstacle survient subitement, alors que le véhicule roule à toute vitesse. Ils poursuivent que les manettes sont à relâcher progressivement pour ne pas bloquer les roues et glisser. Avoir le réflexe de couper les gaz avec la clé de contact pourrait être salutaire, si la moto n’a pas trop d’électronique embarquée. Une autre approche consiste à rétrograder. Le changement de rapport de vitesse pourrait tout de même comporter quelques risques, à moins de bien maîtriser le jeu d’embrayage.

No Comments